Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pertes de l'Assurance maladie : les assureurs santé pourraient être mis à contribution





Le 3 Août 2020, par La rédaction

Le gouvernement pourrait refiler une partie de la facture des pertes de l'Assurance maladie aux assureurs complémentaires. L'exécutif planche en effet sur la possibilité d'une « contribution exceptionnelle ».


Une contribution exceptionnelle

Selon Les Echos, le gouvernement a l'intention de faire participer les assureurs santé complémentaires au redressement des comptes de l'Assurance maladie. Les pertes devraient se monter à 31 milliards d'euros en 2020, en raison des besoins créés par les différentes mesures d'aides mises en place pour compenser les pertes de revenus durant le confinement. Cette « contribution exceptionnelle » des assureurs pourrait passer par un prélèvement sur les contrats d'assurance-santé, assis sur la même assiette que la taxe de solidarité additionnelle (celle-ci finance la couverture maladie universelle complémentaire).

Cette contribution pourrait être prélevée deux fois. Autre piste envisagée par le gouvernement : une taxe sur la partie du résultat « santé » des assureurs pour l'exercice 2020, qui dépasserait la moyenne des trois dernières années. Les assureurs font en effet valoir qu'ils n'ont pas été inactifs durant la crise sanitaire. Des entreprises se sont vues accorder des reports pour des primes qui risquent de ne jamais être perçues. 

Les assureurs répliquent

Par ailleurs, les salariés licenciés bénéficient d'une complémentaire santé qui les prend en charge plusieurs mois après le licenciement : la hausse du chômage qui pourrait intervenir d'ici la fin de l'année pourrait représenter des coûts importants pour les assureurs. Ces raisons font que le gouvernement réfléchit à cette taxe sur les résultats « santé » des assureurs, plutôt qu'une contribution exceptionnelle sur les contrats.

Les assureurs ont néanmoins profité des semaines du confinement. Le gouvernement estime qu'ils ont économisé 2,6 milliards d'euros, car les Français ont renoncé à se faire soigner pendant la période, alors qu'ils ont continué à payer leurs complémentaires. Les assureurs rétorquent qu'une grande part des actes maladie a été simplement reportée. On comprend entre les lignes que les assureurs risquent de se faire tirer l'oreille pour participer au redressement des comptes de la sécu.



Tags : santé

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook