Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pétrole : la demande en 2022 supérieure à 2019 ?





Le 11 Juin 2021, par Paolo Garoscio

L’année 2020 aura marqué le marché pétrolier par une demande extrêmement basse due aux confinements de populations, et qui a conduit à des prix historiquement bas du pétrole brut en Bourse. Mais la crise sanitaire commence à se résoudre et l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) est même très optimiste : en 2022, la demande de brut pourrait atteindre des records.


Un rebond historique de la demande en pétrole brut

Pixabay/generatorpowerproducts
Pixabay/generatorpowerproducts
L’annonce de l’AIE du 11 juin 2021 devrait redonner le sourire aux compagnies pétrolières et faire grincer des dents les défenseurs de l’environnement : après la crise de la Covid-19, la demande de pétrole va atteindre de nouveaux records. Le rebond sera d’ailleurs spectaculaire puisqu’en 2020, du fait de la réduction de l’activité industrielle, de l’interdiction de déplacement et des confinements, la demande avait chuté de 8,6 millions de barils par jour après avoir atteint le record de 100,5 millions de barils par jour en moyenne fin 2019.

Mais pour l’AIE, cette baisse sera rapidement effacée : selon ses prévisions, en 2021 la demande augmentera de 5,4 millions de barils par jour en 2021 en moyenne, puis de 3,1 millions de barils par jour en 2022. Résultat : sur l’année, la demande devrait atteindre 99,5 millions de barils par jour… et même 100,6 millions de barils par jour au dernier trimestre 2022, signant ainsi un nouveau record.

Vers une hausse du prix du pétrole en Bourse ?

La hausse de la demande pourrait néanmoins conduire à une hausse du prix du pétrole : tout dépendra de la stratégie adoptée par l’OPEP, le carte de l’or noir, et ses alliés. Après avoir réduit la production pour faire face à la baisse de la demande et, surtout, du prix du brut en Bourse, l’OPEP l’a augmentée depuis début 2021.

Le prix du brut début 2021 a ainsi atteint les 70 dollars le baril, un niveau d’avant-crise. Mais si la production ne suit pas la demande, le prix du brut pourrait fortement grimper face à une tension sur les marchés.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook