Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Rafale : un accord de principe avec l’Égypte





Le 9 Février 2015, par

Un accord de principe a été trouvé entre Paris et Le Caire pour une livraison d’équipements militaires. L’Égypte devrait acheter à la France une frégate, des missiles et… des Rafale.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
De fait, si le contrat était rempli, le Rafale trouverait finalement ici son premier contrat à l’export. L’accord parle de la livraison de 24 Rafale, un nombre important pour un pays dont les finances restent très serrées. C’est d’ailleurs pourquoi la France a accepté de couvrir 50% de la somme, hors acompte, alors qu’habituellement ce type de contrat n’est garanti qu’à hauteur de 15%.

Le contrat portait à la base sur la livraison de 24 avions de combat, deux frégates et beaucoup plus de missiles, le tout pour un montant de 7,6 milliards d’euros. Au vu des moyens réels dont disposait Le Caire, ainsi que la demande d’une garantie de 90% de la part de l’État français, ce contrat était voué à s’adapter à la réalité des finances égyptiennes.

C’est pourquoi il ne porte plus que sur 5 milliards d’euros. Toutefois, il s’agit là de la première exportation du Rafale, après de nombreuses déceptions et départs manqués. De quoi se réjouir donc chez Dassault, même si tout le monde joue la carte de la prudence dans ce dossier. À commencer par l’État qui, par la voix de Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, explique certes avoir beaucoup d’espoir, mais qui indique aussi que les négociations ne sont pas conclues.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : dassault, rafale

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook