Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Revente des cadeaux de Noël : une pratique qui s’accroît





Le 26 Décembre 2018, par

C’est devenu une des traditions de la fin de l’année : la revente des cadeaux de Noël. Dans le contexte de la recherche d’un meilleur pouvoir d’achat, cette pratique gagne sans cesse en popularité.


Il arrive parfois que le cadeau qui attendait sous le sapin ne soit pas celui désiré. Plutôt que de le laisser prendre la poussière dans le grenier, pourquoi ne pas le revendre ? La pratique, née il y a une quinzaine d’années en même temps que l’éclosion d’internet auprès de tout un chacun, connaît en 2018 une nouvelle poussée de fièvre. La plateforme Rakuten France prévoit ainsi plus de 3 millions de mises en vente jusqu’au début des soldes, indique à l’AFP Fabien Versavau, président du groupe. Depuis le 25 décembre minuit, un demi-million d’annonces avaient déjà été postées sur le site…

Même constat chez eBay France, avec la publication de 115 000 nouvelles annonces ce 25 décembre à midi. C’est 15% de plus qu’à Noël 2017. Et ces mises en vente devraient connaitre un rebond d’ici 30 jours, dès que le délai de retour des produits aura été dépassé. Sur le site de commerce en ligne et d’enchères, le prix de vente moyen tourne entre 30 et 32 euros. Pour Rakuten, un objet reçu à Noël est revendu 30% en moyenne moins cher que son prix neuf.

D’après un sondage Kantar TNS pour eBay, plus de 4 revendeurs sur 10 gardent pour eux l’argent tiré de la vente. 35% achètent autre chose, et près d’un quart financent Noël — en moyenne, la somme est de 81 euros. Une somme pas négligeable à l’heure où la chasse au pouvoir d’achat est ouverte !


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : commerce

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook