Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Révision à la baisse de la croissance française au premier trimestre





Le 20 Mars 2018, par

L'économie française pourrait flancher légèrement au premier trimestre, selon la dernière note de conjecture de l'Insee. La croissance reste bien orientée sur l'ensemble de l'année, avec un acquis de croissance élevé.


L'Insee a revu à la baisse sa prévision de croissance pour le premier trimestre : de 0,5%, la progression du PIB devrait finalement être de 0,4%. Il s'agit d'un léger recul de 0,1 point, alors qu'au second trimestre la prévision ne change pas, à 0,4%. Cela ne modifie pas outre mesure l'acquis de croissance pour 2018, qui devrait s'établir à 1,6% — c'est à dire la croissance qu'enregistrerait la France si l'activité venait à stagner complètement sur le reste de l'année. En 2017, le produit intérieur brut tricolore avait progressé de 2%. Pour 2018, l'activité devrait donc être moins soutenue que l'année passée, bien que les choses peuvent encore évoluer d'ici le mois de décembre.

Pour expliquer cette baisse dans l'estimation de croissance pour les trois premiers mois de l'année (qui vient après un dernier trimestre 2017 en pleine forme avec 0,6%), l'institut des statistiques avance le repli de la production industrielle : -2% en janvier. Il ne s'agirait pas d'un problème de demande, mais d'offre : les entreprises font face à des contraintes structurelles comme une pénurie de main d'œuvre qualifiée ainsi qu'un outil de production dont les capacités commencent à atteindre un plus haut. L'Insee avance également un « effet comptable » lié aux vacances d'hiver, qui sont décalées.

Malgré tout, il n'y a pas de quoi s'affoler, rassure l'institut. La tendance sur les six premiers mois de l'année reste positive, l'Insee évoque même une « cadence soutenue », aidée en cela par un environnement international favorable. Le gouvernement a basé sa loi des finances sur une croissance de 1,7% pour cette année. Il est probable que la machine économique française atteigne cette marque, et peut-être même au-delà.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.









Rss
Twitter
Facebook