Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

TotalEnergies n'investira plus en Russie





Le 2 Mars 2022, par Olivier Sancerre

La réaction de TotalEnergies était attendue, après le désengagement annoncé de BP et de Shell envers leurs activités en Russie. Le géant français des hydrocarbures a annoncé un arrêt de ses investissements dans des projets russes.


Pression sur les pétrolières

L'invasion russe en Ukraine provoque le contingentement de l'économie russe de tous les côtés. L'activité gazière et pétrolière du pays est lui aussi particulièrement visée, avec une pression énorme sur les groupes énergétiques occidentaux pour qu'ils cessent de travailler avec des entreprises russes. BP a annoncé son désengagement au capital de Rosneft, dont il possède 19,75% du capital. Shell a emboîté le pas avec la cession de ses parts dans des projets communs avec Gazprom.

C'était au tour de TotalEnergies d'annoncer ses mesures pour se conformer aux sanctions européennes et occidentales contre la Russie. Le géant français dit ainsi « approuver l'étendue et la force des sanctions mises en place par l'Europe et les mettra en oeuvre quelles que soient les conséquences (en cours d'évaluation) sur la gestion de ses actifs en Russie ». Il n'est désormais plus question d'apporter de capitaux pour de nouveaux projets en Russie.

Des décisions à venir dans les prochains jours

TotalEnergies est exposé en Russie, qui représente entre 3 à 5% de son chiffre d'affaires. Dans le gaz naturel liquéfié, l'entreprise détient par exemple 20% de Yamal LNG, ainsi que 10% dans Arctic LNG 2. Sans oublier une participation de 19,4% dans le capital de Novatek, un des géants russes du gaz. Pour le moment, ces participations sont visiblement toujours d'actualité mais les choses peuvent évoluer rapidement.

Sur France Info, Bruno Le Maire a expliqué qu'il y avait « un problème de principe » à participer avec des proches du Kremlin, ce qui est le cas de tous les groupes pétroliers et gaziers du pays. En ce qui concerne TotalEnergies et Engie, qui a aussi des activités en Russie, des décisions seront prises « dans les jours qui viennent », a ajouté le ministre de l'Économie.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook