Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un virus caché dans une vidéo érotique se propage via Facebook





Le 3 Février 2015, par

Des dizaines de milliers d'utilisateurs de Facebook ont déjà été contaminés par un virus d'un nouveau type, caché dans une vidéo, qui se diffuse automatiquement via le réseau social en passant de groupe d'amis en groupe d'amis. Les ordinateurs des victimes sont ensuite sous le contrôle à distance de pirates.


Particularité de cette vidéo : elle est présentée comme érotique ou pornographique, mais lorsque les internautes cliquent dessus, rien ne se passe. En revanche, il leur est demandé de mettre à jour leur plug-in Flash, ce qui est en fait un moyen d'installer un virus sur leur ordinateur. 


Facebook a déclaré être alerté du problème et chercher à bloquer la propagation de cette vidéo, mais pour l'instant, sa diffusion est semble-t-il exponentielle. 


Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur

Tags : A la une, France

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook