Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une prime à la conversion pour les chaudières au fioul





Le 14 Novembre 2018, par François Lapierre

Les chaudières au fioul sont en sursis. Édouard Philippe l’a annoncé ce 14 novembre au micro de RTL : le Premier ministre veut leur disparition dans dix ans.


Les chaudières au fioul n’ont plus la cote auprès du gouvernement, en pleine transition écologique. Le fioul est une énergie « chère, étrangère et polluante », a estimé le locataire de Matignon durant son interview sur RTL. Pourtant, 4,6 millions de Français s’en servent toujours pour se chauffer. C’est un ménage sur cinq. C’est pourquoi Édouard Philippe veut les accompagner à changer leur chauffage, avec un objectif : la disparition de ces chaudière dans les dix ans.

Pour aider les Français dans cette transition vers un chauffage plus respectueux de l’environnement (et moins cher), le Premier ministre a déroulé plusieurs mesures dont une prime à la conversion. Ce n’est pas à proprement parler une nouveauté : François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et de l’Environnement, avait déjà eu l’occasion de présenter le dispositif du CITÉ (crédit d’impôt pour les travaux de rénovation énergétique), qui finance le changement de chaudière jusqu’à 30% de son prix.

Le prix du fioul a fortement augmenté depuis le début de l’année, en raison de la flambée des prix du pétrole. La fiscalité, notamment la TICPE (taxe de consommation sur les produits énergétiques) pèse aussi très lourd dans la facture. La hausse du fioul s’établit à 23%, avec le seuil des 1 000 euros franchi pour 1 000 litres de fioul domestique — une première depuis 2014.



Tags : chauffage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook