Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une prime à la conversion pour les chaudières au fioul





Le 14 Novembre 2018, par François Lapierre

Les chaudières au fioul sont en sursis. Édouard Philippe l’a annoncé ce 14 novembre au micro de RTL : le Premier ministre veut leur disparition dans dix ans.


Les chaudières au fioul n’ont plus la cote auprès du gouvernement, en pleine transition écologique. Le fioul est une énergie « chère, étrangère et polluante », a estimé le locataire de Matignon durant son interview sur RTL. Pourtant, 4,6 millions de Français s’en servent toujours pour se chauffer. C’est un ménage sur cinq. C’est pourquoi Édouard Philippe veut les accompagner à changer leur chauffage, avec un objectif : la disparition de ces chaudière dans les dix ans.

Pour aider les Français dans cette transition vers un chauffage plus respectueux de l’environnement (et moins cher), le Premier ministre a déroulé plusieurs mesures dont une prime à la conversion. Ce n’est pas à proprement parler une nouveauté : François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et de l’Environnement, avait déjà eu l’occasion de présenter le dispositif du CITÉ (crédit d’impôt pour les travaux de rénovation énergétique), qui finance le changement de chaudière jusqu’à 30% de son prix.

Le prix du fioul a fortement augmenté depuis le début de l’année, en raison de la flambée des prix du pétrole. La fiscalité, notamment la TICPE (taxe de consommation sur les produits énergétiques) pèse aussi très lourd dans la facture. La hausse du fioul s’établit à 23%, avec le seuil des 1 000 euros franchi pour 1 000 litres de fioul domestique — une première depuis 2014.



Tags : chauffage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook