Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vacances d’été : les Français sont-ils des « workaddicts » ?





Le 8 Juillet 2019, par Paul Malo

Ce sont les vacances, mais les Français vont-ils vraiment décrocher de leur travail ?


Même pendant leurs vacances, les Français et le travail sont en pleine dépendance.

Qapa.fr, l'agence d'intérim 100% online, a interrogé plus de 135 000 professionnels et 4,5 millions de candidats afin de savoir si les congés rimaient toujours avec « farniente ». Work addict ?  Globalement, les Français ont beaucoup de mal à décrocher de leur boulot pendant leurs congés. Cet attachement est même plus fort chez les femmes, qui sont 73% à rester accrochées à leur travail alors que les hommes sont 61% dans ce cas.
 
Cette omniprésence du travail pendant les vacances des Français est un phénomène beaucoup plus présent qu'auparavant et qui semble progresser d'année en année. C'est en effet ce que déclarent 89% des femmes et plus de 85% des hommes interrogés.
 Si les Français devaient choisir le responsable de cette liaison permanente avec le travail, le smartphone arriverait directement à la première place pour 95% des femmes et 92% des hommes.
 

Les Français ne se déconnectent jamais totalement

Paradoxalement, les Français ne se déconnectent jamais totalement des univers numériques pendant leurs congés. Les femmes sont même plus accros que les hommes puisqu'elles sont seulement 29% à décrocher alors que les hommes sont plus de 38% à le faire, mais restent tout de même très minoritaires.
À la question « Pensez-vous que vous risquez de travailler un peu pendant vos vacances ? », seulement 37% des Français répondent « oui ». Dans le détail, les hommes sont un peu plus concernés avec 43% de représentativité et les femmes plafonnent à 31%. Mais la plupart des Français (43%) espèrent quand même ne pas travailler pendant leurs congés.

Pendant la période estivale, si vous voulez joindre un professionnel, mieux vaut lui envoyer un email plutôt que de l'appeler directement. En effet, 78% des Français avouent qu'ils ne décrocheront pas leur téléphone portable alors que 63% répondront si c'est un email.
Si les Français restent accrochés à leur travail pendant leurs congés, c'est surtout par crainte de perdre leur emploi. C'est ce que déclarent 27% des femmes et 28% des hommes interrogés. Ensuite, les avis divergent. 26% des femmes continuent à travailler un peu car tout le monde le fait et 25% des hommes uniquement parce qu'ils s'ennuient en vacances. Enfin, 10% des Français ne décrochent pas d'un boulot qui leur apporte beaucoup de satisfaction.

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook