Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vaccin covid et assurance emprunteur : la FFA dément une fake news virale





Le 27 Juillet 2021, par Paolo Garoscio

La campagne de désinformation contre le vaccin anti-Covid-19 en France continue. Une vidéo, virale, se propage en cette fin de mois de juillet 2021 sur les réseaux sociaux et pourrait avoir un impact négatif sur la vaccination car elle alerte sur une conséquence du vaccin pour les personnes ayant un crédit immobilier. Une information totalement fausse que la Fédération Française des Assurances a tenu à démentir formellement.


Le vaccin anti-Covid-19 rendrait caduque l’assurance emprunteur

Pixabay/kfuhlert
Pixabay/kfuhlert
Quasiment obligatoire en cas de crédit immobilier, pour diverses raisons, l’assurance emprunteur est une part importante du coût total du crédit immobilier et de la sécurité concernant le projet immobilier en lui-même. Or, selon une fake news qui a commencé à se propager en vidéo puis sur l’ensemble des réseaux sociaux, le fait de se faire vacciner contre la Covid-19 rendrait caduque cette assurance.

La campagne de désinformation met en avant une soi-disant clause présente dans les contrats d’assurance emprunteur qui interdirait la participation à des « expérimentations médicales » sous peine de ne plus être couvert par l’assurance. Or, et c’est une fake news répandue chez les anti-vax, le vaccin contre la Covid-19 serait encore en phase d’expérimentation.

« Une telle clause n’existe pas »

Pour justifier leur argument du vaccin expérimental, les anti-vax mettent en avant l’Autorisation de Mise sur le Marché conditionnelle qu’ont obtenue les vaccins, notamment ceux à base d’ARNm. Or, cette autorisation conditionnelle signifie simplement que de nouvelles informations sont remontées aux autorités sanitaires par les laboratoires et les chercheurs de manière régulière (notamment concernant l’efficacité sur les variants) mais pas que le produit est encore en phase expérimentale.

La Fédération Française de l’Assurance (FFA) s’est voulue à ce sujet très claire : dans un communiqué publié le 22 juillet 21021, elle précise que la clause « stipulant que les personnes ayant contracté un prêt 'ne peuvent pas faire partie d’expérimentations médicales', sinon 'le prêt immobilier pourrait être caduc' et les banques 'auraient légalement le droit de récupérer leur bien immobilier' » n’existe tout simplement pas. « Les contrats d’assurance ne prévoient pas d’exclusions relatives aux conséquences d’une vaccination ».




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook