Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vivendi a choisi Numericable pour vendre sa filiale SFR





Le 7 Avril 2014, par

Le câblo-opérateur aura finalement eu gain de cause malgré les diverses tentatives de Martin Bouygues de faire revenir Vivendi sur son premier coup de cœur. Numericable aura réussi son pari de longue date et a mis la main sur SFR devenant ainsi un opérateur complet avec une offre fixe et une offre mobile.


cc/flickr/g4ll4is
cc/flickr/g4ll4is
Numericable avait déjà une offre mobile en utilisant le réseau de Bouygues Telecom. Mais en rachetant SFR, la transaction ayant été validée samedi 5 avril 2014, le groupe dispose désormais de son propre réseau.

Le conseil de surveillance a en effet validé « à l’unanimité » la transaction portant sur la filiale de Vivendi, SFR, pour une valeur de près de 17 milliards d’euros dont 13,5 milliards d’euros au moment de l’opération. Selon les dernières rumeurs concernant l’offre de Numericable, 11,75 milliards d’euros devraient être versés en numéraire.

Vivendi ne sort toutefois pas complètement du secteur des télécoms puisque le groupe, qui désire recentrer sa stratégie de développement sur les loisirs et le divertissement, garde 32% de la nouvelle entité ainsi créée.

Au total, Numericable récupère donc les 26,5 millions d’abonnés de SFR soit 21,3 millions de clients pour son offre mobile et 5,2 millions pour son offre fixe. Numericable, de son côté, ne compte que 1,7 million d’abonnés à son offre fixe. Le nouvel opérateur ainsi créé devient donc le deuxième opérateur français à seulement 1 million d’abonnés de distance de l’opérateur historique Orange qui en comptabilise 29,2 millions entre mobiles et fixe.

La décision de Vivendi pose un problème à Bouygues Telecom qui se retrouve donc en position de faiblesse. Toutefois, la rumeur d’une possible vente de la filière télécoms de Bouygues à Free pourrait se concrétiser dans les jours à venir.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook