Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Amazon suspend temporairement ses entrepôts français





Le 15 Avril 2020, par Olivier Sancerre

Amazon contre-attaque. En France, le géant du commerce en ligne, obligé par la justice à ne plus commercialiser que des produits essentiels, a décidé de fermer ses entrepôts.


La réplique d'Amazon

Ce mardi, le tribunal de Nanterre obligeait Amazon à distribuer uniquement des produits d'hygiène, sanitaires et alimentaires. Une décision contestée par l'entreprise, qui a finalement décidé de suspendre l'activité dans ses six entrepôts français pendant cinq jours, jusqu'au lundi 20 avril inclus. Le groupe va évaluer les risques sanitaires qui pèsent sur ses salariés : ils sont plus de 10.000 en France dont 6.500 en CDI et 3.600 intérimaires. Amazon assure que ses employés seront payés à 100% de leur rémunération, mais sans dire si l'État allait mettre la main à la poche via le dispositif de chômage partiel.

La justice, saisie en référé par le syndicat Solidaires, a imposé cette restriction aux produits dits essentiels pendant une période d'un mois, avec une astreinte d'un million d'euros par jour en cas de non-respect de la décision. La facture pouvait rapidement grimper en cas de poursuite de l'activité… « Considérant la complexité inhérente à nos activités logistiques et l’amende d’un million d’euros par infraction imposée par le tribunal, le risque de contrevenir à la décision était trop élevé », a expliqué Amazon sur Twitter.

Des conséquences pour les salariés, les clients et les PME

Amazon France estime par ailleurs que l'action syndicale ayant conduit à cette décision aura « probablement » des conséquences pour de nombreuses personnes. En particulier auprès des milliers de salariés et de clients qui « comptent sur nous en ce moment plus que jamais ou des nombreuses TPE et PME françaises qui s’appuient sur Amazon pour se développer », précise encore le groupe. L'entreprise évalue l'impact de la décision de justice, et annonce travailler avec les TPE et les PME pour en réduire l'impact.

Les entrepôts français d'Amazon proposent aux salariés des lingettes désinfectantes, du gel hydroalcoolique, et ils mettent des masques à leur disposition. Amazon a aussi mis en place des contrôles de température ainsi que des mesures de distanciation sociale. Solidaires le reconnaît, mais insiste : il s'agit d'un « empilage de mesures » sans évaluation.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »













Rss
Twitter
Facebook