Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Belle année pour le cognac





Le 22 Août 2019, par Olivier Sancerre

Il ne s'est jamais autant vendu de cognac dans le monde, que ce soit pour le nombre de bouteilles ou le chiffre d'affaires. Les producteurs se frottent les mains, mais ils craignent les menaces de Donald Trump sur les importations de vins français aux États-Unis.


Entre le 1er août 2018 et le 31 juillet 2019, les producteurs de cognac ont vendu pour 3,4 milliards d'euros, ou encore 211 millions de bouteilles. Que ce soit en valeur ou en volume, il s'agit là de chiffres record. Durant la campagne de 2017/2018, le chiffre d'affaires du secteur avait atteint 3,2 milliards d'euros, réalisant au passage le gros de l'excédent commercial français des spiritueux. Le Bureau national interprofessionnel du cognac (BNIC), qui publie le bilan annuel, se réjouit de sa contribution à la balance commerciale hexagonale : en valeur, le cognac représente plus d'un quart des exportations de vins et spiritueux français… c'est plus que le champagne. 

Le cognac s'exporte bien. L'eau de vie est d'ailleurs bien plus appréciée à l'étranger qu'en France : 98% des bouteilles se destinent à l'export… Dans l'Hexagone, la consommation a baissé, une tendance lourde qui touche l'ensemble des digestifs. Malgré tout, les nouveaux usages du cognac — dans les cocktails notamment — permettent de trouver des débouchés intéressants. Les ventes progressent en France depuis cinq ans, de 10% selon le Bureau.

Ce sont les consommateurs américains qui sont les plus friands du cognac : les États-Unis importent 44% du total de la production annuelle, soit 94 millions de bouteilles. Donald Trump a cependant menacé de taxer les importations de vins (et de spiritueux ?) français à hauteur de 100%. L'Asie vient ensuite, avec Singapour qui importe 27 millions de bouteilles, et la Chine avec 25 millions de bouteilles. En revanche, l'Europe fait grise mine avec des exportations en baisse de 5% pour le nombre de bouteilles, et un recul de 6% des revenus.



Tags : cognac

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook