Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

CO2 : le secteur automobile est-il prêt pour atteindre les objectifs européens ?





Le 17 Juin 2021, par Olivier Sancerre

Le secteur de l'automobile vit actuellement sa révolution électrique. Mais ce n'est pas assez rapide, pour l'ONG Transport et Environnement qui estime que les objectifs européens de réduction de CO2 en 2030 ne seront pas atteints.


L'industrie en retard sur les objectifs

Les constructeurs automobiles ont entamé une transition vers l'électrique à marche forcée, imposée par des normes européennes de réduction de CO2 en forte baisse. Mais pour atteindre ces objectifs, il faudrait que deux voitures vendues sur trois soient électriques d'ici 2030. D'après l'étude de l'ONG Transport et Environnement relayée par Les Echos, l'industrie n'est pas prête. Pire, seuls deux constructeurs sur dix se donnent les capacités pour réussir cet enjeu essentiel. En fait, il n'y a que Volvo et Volkswagen qui en ont actuellement les moyens.

L'organisation a examiné les différentes stratégies annoncées ces derniers mois par l'ensemble de l'industrie automobile pour passer à l'électrique. Des efforts indéniables ont été engagés à grands coups de milliards d'euros sur les prochaines années. Mais ça ne va pas suffisamment loin et la bonne volonté affichée par le secteur ne suffit pas. Transport et Environnement pointe notamment sur l'utilisation des hybrides qui, pour les représentants français de l'automobile, leur confère une « très large marge de manœuvre » pour remplir leurs objectifs.

Les groupes français misent trop sur l'hybride

Il faut toutefois relever que Stellantis et Renault doivent encore présenter leurs feuilles de route complètes vers l'électrique, ce qui sera fait dans quelques semaines. L'ONG reverra alors son étude et peut-être que les deux constructeurs gagneront des places au classement, où ils sont actuellement en milieu de peloton. Pour remplir les objectifs environnementaux, les deux groupes misent actuellement sur les hybrides rechargeables, qui sont « plus polluants qu'annoncé par les normes », soutient l'organisation.

Par ailleurs, l'Union européenne devrait encore renforcer les règles en matière d'émissions de CO2, préconise Transport et Environnement. Si les normes sont plus ambitieuses en 2025 et 2027, alors les constructeurs n'auront pas d'autre choix que de suivre et les ventes de véhicules électriques décolleront à l'horizon 2030, assure encore l'ONG.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook