Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Carambar : des vieux francs contre une bonne action





Le 1 Avril 2015, par

Les vieux francs ont encore de la valeur. La célèbre marque Carambar lance aujourd’hui 1er avril, et jusqu’au 3 mai, une opération originale : on pourra se débarrasser des pièces et de billets dans notre ancienne devise nationale et recevoir en échange… une confiserie.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Dans les faits, il suffit de se rendre dans une boulangerie partenaire et d’y tendre ses vieux pour recevoir en retour des Carambar. Un bonbon = un franc, c’est aussi simple que cela. Une façon élégante d’écouler des pièces et des billets qui ne peuvent plus être échangés contre des euros depuis le 18 février 2012. Les Français en auraient conservé, sous forme de bas de laine ou dans des matelas, 55 millions — ce qui représente une valeur de 526 millions d’euros tout de même.

Carambar, détenu par le géant de l’agro-alimentaire Mondelez International,  reversera le produit de cette récolte à Rire Médecin, « première association de clowns professionnels à l'hôpital, dont la mission est de redonner le sourire aux enfants hospitalisés ». Chaque visite de deux clowns à un enfant coûte 15 euros, et évidemment Carambar versera à l’association non pas des francs, mais… des euros.

Et si on n’a plus un francs en poche, il est toujours possible de participer : soit en postant une photo sur le site web organisateur, soit en postant sur Twitter une « blague à 1 franc » dont les amateurs de Carambar sont friands : il les retrouve en effet imprimées dans les emballages de Carambar… Chaque photo ou tweet générera un franc supplémentaire pour l’association.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : carambar

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"
















Rss
Twitter
Facebook