Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Épargne réglementée : plus de 850 milliards d’euros en France





Le 21 Juillet 2023, par Paolo Garoscio

Face à une inflation persistante depuis la fin de la crise de la Covid-19, les ménages français ont choisi de renforcer leur sécurité financière. Et comment ? En se tournant massivement vers les livrets réglementés. Découvrez comment ces produits d'épargne ont gagné en popularité et pourquoi ils sont devenus les chouchous des Français.


L'ascension fulgurante des livrets réglementés

Selon les données du rapport annuel 2022 de la Banque de France, l'épargne des ménages a connu une augmentation significative. Entre 2021 et 2022, l'épargne réglementée a augmenté de 5%. En chiffres concrets, cela représente une épargne totale de 874 milliards d'euros répartis sur différents livrets disponibles dans le paysage financier français. Et parmi eux, le Livret A et le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) tiennent le haut du pavé. Ces deux produits cumulaient 489 milliards d'euros à la fin de 2022, un montant qui a grimpé à 542,1 milliards d'euros fin mai 2023.

Le Livret d'épargne populaire (LEP), un produit accessible sous certaines conditions de ressources, n'est pas en reste. À la fin de 2022, il représentait 283 milliards d'euros d'épargne. La raison de cette popularité croissante ? L'inflation élevée en 2022 a poussé les ménages à se tourner vers des options d'épargne sûres et défiscalisées. Le LEP, en particulier, a vu une augmentation spectaculaire de son utilisation. En 2022, 2,1 millions de livrets ont été ouverts, soit trois fois plus qu'en 2021.

Les autres stars de l'épargne réglementée

Outre les produits phares comme le Livret A, le LDDS et le LEP, d'autres produits d'épargne réglementée ont également leur part du gâteau. Le Livret Jeune, par exemple, totalise 5 milliards d'euros, tandis que le Compte épargne logement (CEL) et le Plan épargne Logement (PEL) cumulent respectivement 33,1 milliards et 283,1 milliards d'euros. Même les Plans d'épargne populaire (PEP), qui ne sont plus disponibles depuis 2003, détiennent encore 12,6 milliards d'euros.

François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a souligné l'importance de ces produits d'épargne et a encouragé les ménages éligibles à ouvrir un LEP. Il a mentionné que ce placement souffre d'un manque de notoriété malgré ses avantages, notamment un taux de rémunération de 6% par an depuis février 2023 qui restera stable au moins jusqu’en février 2024. En comparaison, le Livret A et le LDDS offrent un taux de 3% pour la période allant d'août 2023 à février 2025.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook