Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ferrero : 2.000 euros de prime en 2020, en plus de la prime Covid





Le 21 Septembre 2020, par Paolo Garoscio

Le groupe Ferrero, basé à Alba au Piémont, est reconnu en Italie pour être une des entreprises les plus attractives de la péninsule. Le siège, basé à Alba, offre de nombreux services à ses employés, allant d’une crèche pour les jeunes mamans à des équipements sportifs. Mais c’est surtout la politique de redistribution des gains qui attire les Italiens.


Une prime Covid-19 de 750 euros

Pixabay/riteshman
Pixabay/riteshman
Comme l’ensemble des pays européens, au printemps 2020 l’Italie s’était confinée, quelques jours avant la France ayant connu le début de la première vague quelques semaines en avance. Après des négociations, Ferrero a toutefois pu obtenir la réouverture de certains de ses établissements, sous réserve de mesures sanitaires drastiques… et a donc immédiatement décidé de remercier ses salariés avec une prime de 750 euros.

La prime se destinait avant tout aux ouvriers, au personnel du secteur des ventes ainsi qu’à celui de la logistique, donc le personnel en première ligne pour faire tourner les usines. Une décision qui peut détonner face à la réticence de certains grands groupes, notamment dans la distribution, de verser une prime Covid-19.

2.000 euros minimum de bonus pour 2020

Mais cette prime Covid-19 n’aurait pas changé les habitudes de Ferrero de distribuer une partie des bénéfices de l’année 2020, bien au contraire. Grâce à la possibilité de conserver ses établissements ouverts, le groupe a atteint ses objectifs et a donc annoncé procéder, comme chaque année, à la distribution de la prime annuelle.

Pour 2020, comme pour 2019, cette prime est supérieure à 2.000 euros bruts pour tous les salariés de l’entreprise en Italie, soit 6.000 personnes. Ce sont donc plus de 12 millions d’euros qui seront ainsi reversés.

Pour le calcul de la prime, Ferrero opte pour une stratégie incitative : 30% de la prime dépend des résultats globaux de l’entreprise et 70% des résultats de chaque usine prise indépendamment.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »













Rss
Twitter
Facebook