Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Grandes fortunes : Bernard Arnault atteint 100 milliards de dollars





Le 20 Juin 2019, par François Lapierre

Bernard Arnault fait désormais partie du club très restreint des fortunes à plus de 100 milliards de dollar, selon un indice américain.


Le milliardaire français Bernard Arnault, patron du groupe de luxe LVMH, peut s’enorgueillir de faire partie d’un club particulièrement select, celui des fortunes à 100 milliards de dollars (soit 89 milliards d’euros). L’indice Bloomberg Billionnaire a en effet calculé que la fortune du Français avait atteint ce seuil symbolique ce 19 juin. Il s’agit de mesurer le patrimoine professionnel des individus. Bernard Arnault rejoint Bill Gates, le fondateur et ancien patron de Microsoft, et Jeff Bezos, fondateur et PDG d’Amazon, dans ce cercle restreint (avec respectivement 106 et 119 milliards de dollars).

 

Dans le reste du classement de Bloomberg, on trouve d’autres grands noms français du luxe, à l’instar de Françoise Bettencourt-Meyers (L’Oréal) avec 56 milliards de dollars. Elle est également la première femme du classement, à la 9e place. François Pinault (Kering) est 23e avec un patrimoine évalué à 37,1 milliards.

 

La bonne fortune de Bernard Arnault repose sur ses participations dans des entreprises cotées en Bourse. Celui qui dirige LVMH a profité depuis le début de l’année du regain de forme du secteur du luxe, tiré en particulier par les consommateurs chinois. Le patrimoine professionnel de Bernard Arnault a ainsi amassé 31 milliards de dollars supplémentaires depuis janvier, ce qui lui a permis de franchir le cap des 100 milliards. Une somme difficile à se représenter, qui ne cesse d’ailleurs de croître : la fortune d’Arnault a ainsi augmenté de 2,8 milliards… uniquement pour la journée de mardi.




Tags : Fortune

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook