Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’Etat va taxer les billets des rencontres sportives





Le 3 Septembre 2014, par

Le prix des billets de matches de football ou de rugby devraient considérablement augmenter l’année prochaine. D’après les informations de BFM Business, le gouvernement s’apprêterait à taxer ces précieux sésames, sur les recommandations de Bruxelles. Du pain et des jeux, à tout prix !


@Shutter
@Shutter

Les fans de sport risquent de prendre un sacré coup au moral, ou au porte-monnaie. D’après les informations de BFM Business, le prix des places des rencontres sportives devraient considérablement augmenter l’an prochain, de l’ordre de 10 à 20 % à partir de la saison 2015. Cela à cause de la volonté de Bruxelles de faire appliquer la TVA sur ces évènements, en France.

 

Une recommandation à laquelle serait prêt à céder le gouvernement. Une première dans l’histoire de l’économie française, et du sport national. En effet, cela fait 25 ans que la France ne fait pas payer cette taxe sur la valeur ajoutée sur les billets d’évènements sportifs. Concrètement, vous payez quelque chose de similaire puisqu’il existe une taxe sur les spectacles, qui représente environ 10 % du prix de la place. Un montant fixé librement par les mairies. 

 

Cependant certaines feraient payer la taxe aux clubs et d’autres non. Bruxelles veut uniformiser tout cela. La France a d’ailleurs deux mois pour se plier à cette recommandation. Mais cela risque de faire mal. La TVA ne serait pas de 5,5 %, comme celle des spectacles vivants, mais de 20 %. De quoi faire rentrer 30 millions d’euros dans les caisses de l’Etat. Vous avez dit austérité ?



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook