Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le G20 et le FMI inquiets des tensions commerciales





Le 10 Juin 2019, par La rédaction

La guerre commerciale inquiète le FMI et les ministres de l’Économie et des Finances du G20 réunis ce week-end au Japon. Les États-Unis sont montrés du doigt.


Les tensions commerciales impulsées par les États-Unis envers la Chine qui n’a eu d’autre choix que de répliquer constituent un « risque » pour la croissance mondiale. Cette intensification sur le front des tarifs douaniers est susceptible de détériorer les échanges commerciaux dans le monde, et par conséquent la croissance. Le FMI a estimé que le PIB mondial pourrait se contracter de 0,5% en 2020 en raison des taxes sur les importations. Un constat partagé par la France : « Le risque de voir ce ralentissement économique mondial se transformer en crise économique mondiale en raison de tensions commerciales, ce risque est réel et chacun doit le peser », selon Bruno Le Maire en marge du G20 Finances du Japon.

 

Dans le communiqué officiel de la réunion, les ministres ont concédé que si la croissance mondiale semblait se stabiliser, elle demeurait « faible ». Pour la plupart des pays présents, le principal responsable n’est autre que les États-Unis, puisque la décision de mettre en place des tarifs douaniers provient de l’administration Trump. Comme on pouvait s’y attendre, Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor, n’est pas de cet avis : « je ne pense en aucun cas que le ralentissement observé dans plusieurs régions du monde soit la conséquence des tensions commerciales ».

 

Si Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping ne parvenaient pas à un accord d’ici le G20 d’Osaka fin juin, le responsable américain a de nouveau menacé la Chine de droits de douanes supplémentaires. Ce qui a provoqué des inquiétudes autour de la table des discussions, quant aux risques que font peser cette escalade des droits de douane.




Tags : Chine

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook