Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le gouvernement croit toujours à l'inversion de la courbe du chômage





Le 25 Octobre 2013, par

Jeudi 24 octobre 2013 les chiffres du chômage pour août et septembre ont été dévoilés. Loin de la baisse de 50 000 chômeurs annoncée et issue d'un bug de l'opérateur SFR, le chômage a continué sa progression et le nombre de chômeurs a atteint un nouveau record : 3,29 millions de demandeurs d'emploi, en hausse de 10 000 personnes. Mais le gouvernement continue de croire à sa promesse d'inversion de la courbe du chômage avant la fin de l'année.


cc/flickr/François Hollande
cc/flickr/François Hollande

François Hollande, en déplacement à Bruxelles, a commenté les chiffres en ces termes : « C’est encore trop. Mais il y a une évidente décélération par rapport à ce que nous constations il y a un an où le chômage augmentait de 30 à 40.000 par mois. » En effet, la hausse a été de 10 000 demandeurs d'emploi sur deux mois, soit 5 000 par mois.


Mais si une « décélération » est au rendez-vous, de plus en plus de personnes trouvent impossible pour le gouvernement de maintenir sa promesse d'inverser la courbe du chômage avant la fin de l'année. Theirry Lepaon, leader de la CGT, reste sceptique et déclare dans une interview aux Echos ce vendredi que le gouvernement n'est pas proche de réussir cette inversion.


Un manque de réussite dans ce domaine entraînerait une crise de confiance envers le gouvernement et sa politique de relance économique, qui ne font déjà pas l'unanimité en France. Le ministre de l'Economie sociale et solidaire, Benoît Hamon, est conscient de ce risque et déclarait, mardi 22 octobre 2013, que : « si dans deux mois, il n'y a pas l'inversion de la courbe du chômage (...) alors qu'on a tout mobilisé pour cela, la crédibilité de ce gouvernement sera là fondamentalement entamée »


François Hollande se veut donc positif sur la question et maintient son cap : inverser la courbe du chômage avant la fin de 2013. Une inversion qu'il soumet à une condition : la reprise. « Plus forte sera la reprise -et pour l'instant, elle est encore trop timide-, plus certaine sera l'inversion de la courbe du chômage »



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook