Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le plan de continuation de Planet Sushi sera-t-il validé ?





Le 12 Octobre 2021, par La rédaction

Planet Sushi est en danger. L'enseigne de restaurants spécialisés dans les plats japonais, numéro deux du secteur en France, va présenter un plan de continuation ce jeudi.


Le numéro 2 français en danger

L'enseigne Planet Sushi, qui possède 18 restaurants en propre et une trentaine en franchise, est en redressement judiciaire depuis février 2020. L'entreprise n'a pas attendu le déclenchement de la crise sanitaire pour être en difficulté financière, elle accuse en effet de lourdes dettes et la concurrence dans ce secteur ne fait aucun cadeau. Pour éviter une liquidation pure et simple de sa société fondée il y a 22 ans, Siben N’Ser le président fondateur, et actionnaire unique, va présenter un plan de continuation ce jeudi devant le tribunal de commerce de Nanterre.

Selon des chiffres révélés par le Journal du Dimanche, Planet Sushi présente un passif de 16 millions d'euros et une trésorerie de 2 millions d'euros. Le chiffre d'affaires du groupe étant en 2020 de 40 millions d'euros, une baisse brutale par rapport à 2019 (63 millions). Siben N’Ser l'assure : « 95% de nos créanciers nous suivent et nos administrateurs judiciaires nous soutiennent ». Par ailleurs, l'activité a progressé « comme jamais » durant le premier confinement du printemps 2020.

Un repreneur en embuscade

« Je suis sidéré que l’on envisage de nous liquider et de menacer 350 emplois alors que nous nous redressons, que nous avons remis à plat notre gestion », affirme encore le dirigeant. Malgré ces résultats, le tribunal de commerce pourrait ne pas valider le plan de continuation. L'enseigne intéresse Alexandre Maizoué, ancien directeur général de La Pataterie, qui faisait partie de Planet Sushi jusqu'en 2019 avant de partir pour désaccord stratégique. Il pourrait partir à l'assaut de la franchise avec l'aide de plusieurs fonds d'investissements.

Sur le marché du sushi, l'offre est abondante et Planet Sushi est concurrencé de toutes parts. Les marques vendent dans les supermarchés et les hypermarchés, où il est facile de s'approvisionner. Par ailleurs, les plateformes de livraison à domicile ont remodelé le marché, et encore plus durant la crise sanitaire. Planet Sushi a pourtant tenté un plan de transformation en 2019, sans que cela ne donne de résultats suffisamment probants pour redresser les finances de l'entreprise.



Tags : restauration

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook