Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Location touristique : les plateformes bloquent les réservations au-delà de 120 jours de location





Le 2 Janvier 2019, par François Lapierre

Les propriétaires louant leurs logements sur des plateformes en ligne ne peuvent pas aller au-delà de 120 jours de location par an. Ce dispositif est renforcé depuis le 1er janvier.


En juin 2018, les plateformes de location touristique ont signé un accord avec le gouvernement afin de bloquer purement et simplement la possibilité de louer un logement si celui-ci dépasse les 120 jours de location annuelle, qui est le seuil fixé par la loi. Dans les faits, le planning du logement ne pourra plus accueillir aucune réservation passé ce cap ; un blocage automatique qui s’accompagnera d’une notification envoyée au propriétaire.

Au-delà des 120 jours de location, le logement est en effet considéré comme une résidence secondaire, obligeant ainsi le propriétaire à effectuer une demande à la mairie de la ville. Ce blocage, qui est en place dans les quatre premiers arrondissements de Paris, s’étendra dans le courant de l’année à d’autres villes, dont Lyon et Bordeaux selon les informations du Figaro. 

Les amendes sont importantes pour le propriétaire qui continuerait malgré tout à louer son bien en dépassant le seuil des 120 jours : 10 000 euros par logement. Le service en ligne qui louerait l’habitation encours elle une pénalité de 50 000 euros. Dans les villes de plus de 200 000 habitants, l’absence d’affichage du numéro de déclaration livré par la mairie fait peser une amende de 5 000 euros.



Tags : airbnb

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »









Rss
Twitter
Facebook