Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nintendo attaquée pour obsolescence programmée





Le 22 Septembre 2020, par Aurélie GIRAUD

La dernière console de Nintendo, la Switch, qui a connu un succès majeur durant le confinement jusqu’à être en rupture de stock, est accusée d’obsolescence programmée. Selon l’association UFC-Que Choisir, Nintendo, au courant d’un certain bug sur les manettes de la console, n’aurait rien fait. Du coup, elle a décidé de porter plainte pour obsolescence programmée.


Le bug Joy-Con drift au centre de l’affaire

Pixabay/ant2506
Pixabay/ant2506
Les joueurs le connaissent depuis le lancement de la console : le bug Joy-Con drift entraîne des mouvements inattendus de la manette, rendant le jeu impossible. Les utilisateurs, sur Internet, ont été nombreux à le signaler au point d’intéresser l’association UFC-Que Choisir qui, en novembre 2019, avait lancé un appel à témoin et reçu plus de 5.000 signalements en moins d’une semaine.

L’UFC rappelle, dans son communiqué de presse publié le 22 septembre 2020, avoir interpellé Nintendo pour qu’il répare le problème. Le patron de Nintendo France avait même présenté ses excuses mais… le groupe n’aurait rien changé à la conception de ses manettes depuis, bien que des modifications matérielles y auraient été apportées selon l’expertise demandée par l’association à des professionnels.

Une plainte pour obsolescence programmée

Pour l’association de défense des consommateurs, la nature de la panne aurait très bien pu être réparée par Nintendo puisqu’elle serait liée soit à « une usure prématurée des circuits imprimés » soit à « un défaut d’étanchéité qui entraîne une quantité inquiétante de débris et poussières au sein du joystick, dont l’origine paraît être à la fois interne et externe ». Or, Nintendo n’aurait pas résolu ce problème.

Afin de contraindre le géant japonais des jeux-vidéo à agir, l’UFC-Que Choisir a donc déposé une plainte le 22 septembre 2020 auprès du tribunal de Nanterre pour obsolescence programmée contre Nintendo. La panne est en effet « quasi systématique » selon l’association, touchant à la fois des joueurs réguliers et occasionnels et apparaissant moins d’un an après l’achat de la console dans plus de 60% des cas.



France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »













Rss
Twitter
Facebook