Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nissan admet avoir falsifié des contrôles de pollution





Le 9 Juillet 2018, par

Le « dieselgate » rattrape désormais Nissan. Le constructeur automobile japonais, membre de l’alliance avec Renault, a admis avoir falsifié des tests de contrôle de pollution.


Nissan n’a pas respecté les protocoles de mesure des émissions de gaz d’échappement. Dans le communiqué émis par le groupe, ce dernier explique aussi que les relevés de performance des tests d’économie de carburant n’ont pas été effectués conformément aux règlements en vigueur. Les rapports d’inspection dressés suite à ces mesures sont donc altérés et ne correspondent pas à la réalité. Nissan d’indique pas en revanche sur combien de temps (mois, années ?) il a procédé à ces falsifications, ni le nombre de véhicules concernés. Le constructeur a garde encore pour lui beaucoup de détails et pas des moindres.

C’est en septembre dernier que Nissan a dû procéder à des inspections sur la manière dont ses véhicules sont contrôlés. Le constructeur automobile avait concédé que des personnes « non-certifiées » avaient validé des tests, ce qu’ils n’avaient pas l’autorisation de faire. Suite à ces inspections, le groupe a mis au jour ces pratiques répréhensibles, qui ont été soumises au ministère des Transports du pays, ainsi qu’à la presse. Des enquêtes « exhaustives » sont toujours en cours concernant les faits. Nissan assure toutefois que toutes ses voitures, exception faite du modèle GT-R, sont conformes aux normes de sécurité japonaises.

On ignore de quel problème souffre la GT-R, un modèle sport. Nissan n’est pas le premier constructeur automobile à avouer la manipulation des tests de contrôle de pollution... et l’entreprise ne sera sans doute pas la dernière non plus. Volkswagen avait été pris la main dans le sac en 2015 et avait reconnu la mise au point d’un logiciel lui permettant de tricher aux tests anti-pollution sur ses véhicules diesel.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : nissan

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook