Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nissan admet avoir falsifié des contrôles de pollution





Le 9 Juillet 2018, par Olivier Sancerre

Le « dieselgate » rattrape désormais Nissan. Le constructeur automobile japonais, membre de l’alliance avec Renault, a admis avoir falsifié des tests de contrôle de pollution.


Nissan n’a pas respecté les protocoles de mesure des émissions de gaz d’échappement. Dans le communiqué émis par le groupe, ce dernier explique aussi que les relevés de performance des tests d’économie de carburant n’ont pas été effectués conformément aux règlements en vigueur. Les rapports d’inspection dressés suite à ces mesures sont donc altérés et ne correspondent pas à la réalité. Nissan d’indique pas en revanche sur combien de temps (mois, années ?) il a procédé à ces falsifications, ni le nombre de véhicules concernés. Le constructeur a garde encore pour lui beaucoup de détails et pas des moindres.

C’est en septembre dernier que Nissan a dû procéder à des inspections sur la manière dont ses véhicules sont contrôlés. Le constructeur automobile avait concédé que des personnes « non-certifiées » avaient validé des tests, ce qu’ils n’avaient pas l’autorisation de faire. Suite à ces inspections, le groupe a mis au jour ces pratiques répréhensibles, qui ont été soumises au ministère des Transports du pays, ainsi qu’à la presse. Des enquêtes « exhaustives » sont toujours en cours concernant les faits. Nissan assure toutefois que toutes ses voitures, exception faite du modèle GT-R, sont conformes aux normes de sécurité japonaises.

On ignore de quel problème souffre la GT-R, un modèle sport. Nissan n’est pas le premier constructeur automobile à avouer la manipulation des tests de contrôle de pollution... et l’entreprise ne sera sans doute pas la dernière non plus. Volkswagen avait été pris la main dans le sac en 2015 et avait reconnu la mise au point d’un logiciel lui permettant de tricher aux tests anti-pollution sur ses véhicules diesel.



Tags : nissan

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook