Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Quand les restaurateurs pourront-ils rouvrir ?





Le 3 Février 2021, par Olivier Sancerre

Les restaurateurs, dont les établissements sont fermés depuis la fin de l'année dernière, n'en peuvent plus d'attendre. Certains ont même tenté de rouvrir, bravant l'interdit administratif. Le gouvernement trace une perspective.


Une désobéissance « marginale »

Alors que les restaurateurs continuent de ne pas pouvoir travailler normalement, une poignée d'entre eux ont décidé de rouvrir tout de même leurs salles en contradiction avec les mesures sanitaires. Plusieurs exemples ont provoqué un branle-bas de combat au sein du gouvernement. Alain Griset, le ministre chargé des Petites et Moyennes entreprises, a fait part de sa compréhension devant les caméras de Public Sénat : « Je rappelle que je comprends très bien la difficulté morale et psychique de ceux qui considèrent qu'il y en a marre de ne pas travailler ». Mais il assure aussi de la fermeté de l'État : « des mesures seront prises » en cas de réouvertures sauvages.

Pour le ministre, ces réouvertures demeurent un phénomène « marginal », mais très médiatique et le risque de faire boule de neige est là. Bruno Le Maire a indiqué plus tôt cette semaine que les restaurateurs qui contreviendraient à la fermeture administrative seront privés de fonds de solidarité pendant un mois, et privés tout court en cas de récidive. Alain Griset a voulu tracer une perspective : le gouvernement envisagera la réouverture des restaurants « si on arrive à descendre en dessous de 10.000 contaminations par jour en direction des 5000 ».

Une perspective pour les restaurateurs

La ligne d'horizon est encore très loin. La France dépasse quotidiennement les 20.000 contaminations et le nombre d'hospitalisations est toujours orienté à la hausse. La vraie perspective, c'est celle des vaccins, rappelle le ministre, et « le comportement des Français », souligne-t-il. Pour les restaurateurs, il rappelle que le soutien de l'État est « sans commune mesure avec ce qui a été fait ». Plutôt qu'une aide, les professionnels voudraient retrouver leur activité mais la crise sanitaire l'en empêche.

Les conséquences économiques de la pandémie risquent d'avoir un impact significatif sur les défaillances d'entreprises. Le Medef a estimé que le nombre de faillites pourrait dépasser les 80.000 entreprises en 2021, mais Alain Griset espère qu'avec les mesures plus ciblées des pouvoirs publics, leur nombre atteindra plutôt les 50.000 cette année. Soit le niveau habituel des défaillances.



Tags : restaurant

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook