Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Quelles sont les 25 entreprises les plus attractives en France ?





Le 17 Avril 2019, par Paul Malo

LinkedIn, premier réseau professionnel dans le monde, a publié la quatrième édition de son classement Top Companies, mettant en lumière les 25 employeurs les plus attractifs en France.


Le secteur bancaire domine

Cette étude exclusive  s’appuie sur les données du réseau social professionnel, et les milliards d’actions effectuées par les 610 millions de membres de LinkedIn, dont 17 millions en France. Ce classement Top Companies met ainsi à l’honneur les employeurs qui attirent les talents et savent fidéliser leurs salariés, en France et dans le monde entier. Le secteur bancaire domine largement le classement 2019 avec quatre banques parmi les cinq premières places. Cette quatrième édition marque également l’entrée de 11 nouvelles entreprises, notamment des géants de la tech et des fleurons de l’industrie française, preuve du dynamisme et du renouvellement du marché du travail ces derniers mois.

Cette année, le classement présente plusieurs nouveautés par rapport aux éditions précédentes. Les banques figurent parmi les entreprises les plus attractives avec les quatre plus grandes banques françaises dans le Top 5: BNP Paribas (1er), Société Générale (2e), Groupe BPCE (3e) et Groupe Crédit Agricole (5e). « Ce regain d’attractivité pour le secteur bancaire s’explique par la stabilité des carrières et les bonnes conditions de travail offertes, mais aussi par des métiers de la finance à nouveau perçus comme innovants en raison de la transformation numérique », explique Sandrine Chauvin, rédactrice en chef de LinkedIn en France.
 

Des spécificités françaises

On note également l’entrée dans le classement de 11 nouvelles entreprises. Les acteurs du secteur des télécommunications et internet font une percée, avec la présence d’Orange en 10e place du classement et l’entrée de deux nouvelles entreprises : Alphabet (20e) et Salesforce (23e). Autres spécificités françaises : le secteur de l’industrie est particulièrement plébiscité, avec la présence de plusieurs fleurons français : Airbus (12e), Safran (13e), Sanofi (22e) ou encore le Groupe Renault (25e). Les entreprises du secteur du luxe sont aussi, cette année encore, très bien représentées avec LVMH (4e), L’Oréal (9e ) et Chanel (16e) dans le classement.
 
«  Le dynamisme retrouvé du marché du travail ces derniers mois crée une émulation et entraine une compétition plus ardue entre les employeurs, qui rivalisent d’innovation pour attirer les talents, notamment dans le digital, détaille Sandrine Chauvin. Grâce à notre classement Top Companies, les milliers de candidats présents sur LinkedIn peuvent affiner leurs recherches et mieux s’informer sur les entreprises qui recrutent avant de postuler »
 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"












Rss
Twitter
Facebook