Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault cède ses actifs russes à la Russie





Le 17 Mai 2022, par La rédaction

Le groupe Renault se désengage de Russie. Le constructeur automobile a revendu ses actifs à l'État russe, notamment ses parts dans Avtovaz qui produit les Lada.


Suspension de la production

Le déclenchement de la guerre en Ukraine a provoqué la suspension des activités de Renault en Russie. Un crève-cœur pour le groupe français : la Russie représente en effet le second marché du constructeur derrière l'Europe, il y a vendu l'an dernier un demi-million de véhicules. Mais les sanctions décidées par les pays occidentaux suite à l'agression russe en Ukraine ont forcé les entreprises à cesser leur activité dans le pays.

Mais Renault n'en avait pas terminé avec la Russie. Le groupe a ainsi annoncé avoir pris « une décision difficile mais nécessaire », selon les mots du directeur général Luca de Meo. Le conseil d'administration a approuvé « à l'unanimité » la signature d'un accord cédant 100% des parts de Renault Group dans Renault Russie à la ville de Moscou d'une part. Et d'autres part, l'entreprise cède sa participation de 67,69% dans Avotvaz, qui fabrique les Lada.

Option de rachat

La participation dans Avtovaz va à NAMI, l'Institut central de recherche et de développement des automobiles et des moteurs. Autrement dit, à l'État russe. Néanmoins, Renault s'est gardé une future et éventuelle porte d'entrée : « L'accord prévoit une option de rachat par Renault Group de sa participation dans Avtovaz, exerçable à certaines périodes au cours des 6 prochaines années », précise le communiqué.

Par conséquent, si la situation le permet, Renault pourrait de nouveau retrouver sa participation dans Avtovaz, un constructeur important à l'échelle de la Russie. De manière factuelle, cette session pourrait aussi représenter une pas si mauvaise affaire pour Renault qui avait dû fermer l'usine d'Avtovaz durant trois semaines en avril en raison de la pénurie de composants.



Tags : renault

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook