Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Sharp en grande difficulté





Le 11 Mai 2015, par

Sharp est dans la tourmente. Le constructeur japonais d’électronique est en proie à de sévères difficultés financières. Le groupe a vu son titre plonger de 24% à la Bourse de Tokyo.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Un plan de sauvetage de l’entreprise sera présenté ce jeudi 14 mai, d’une hauteur de 1,5 milliard d’euros négocié avec les créanciers du groupe. Sharp aurait l’intention de d’émettre des actions privilégiées destinées à ces mêmes créanciers histoire d’apaiser leurs craintes.

Sharp compte ramener son capital de 900 millions d’euros à seulement… 750 000 euros dans le cadre du plan de restructuration à venir. Il est à craindre des coupes claires dans tous les domaines : la rumeur court d’une charrette massive de 5 000 licenciements). Une baisse de capital de 99% (!) qui va réduire l’entreprise au niveau d’une PME… Une manœuvre destinée à recevoir des avantages fiscaux.

Sharp souffre de la concurrence asiatique sur les écrans LCD, son domaine de prédilection (l’entreprise fournit des clients aussi prestigieux qu’Apple, par exemple). Le groupe pourrait céder son activité écran pour smartphones.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : sharp

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook