Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

TGV Est : reprise des essais





Le 1 Mars 2016, par

Le TGV qui reliera Paris à Strasbourg filera à la vitesse de 300 km/h, et non pas 320 km/h comme il était initialement prévu. C’est une des conséquences de l’accident mortel survenu le 14 novembre dernier durant les essais du futur TGV Est.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
La ligne à grande vitesse (LGV) a repris ses essais ce lundi 29 février, a annoncé SNCF Réseau. L’accident du mois de novembre a nécessité la mise en place d’un nouveau protocole de sécurisation : il y a désormais une « activation du système automatique de contrôle de vitesse, donc sans essais en survitesse en raison de l'accident », explique un porte-parole.

Si la mise en service est prévue pour juillet, la vitesse d’exploitation sera donc réduite de 20 km/h. Quant aux essais, ils vont permettre de tester la voie, les caténaires, les systèmes de radio et la signalisation. En revanche, pas question de rouler sur la portion où l’accident a eu lieu : cette zone de 25 km reste sous scellés.

Il faut dire que l’accident a provoqué 11 morts et 42 blessés, alors que le train roulait à 243 km/h. L’enquête a montré que le freinage avait été trop tardif alors que le train s’engageait dans une portion de raccordement entre deux lignes.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : transport

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook