Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Taxe sur les transactions : une véritable manne





Le 24 Octobre 2014, par

L’Etat français, toujours prompt à dégainer une nouvelle taxe afin de renflouer des caisses perpétuellement vides, devrait s’intéresser à cette étude du cabinet SIA Partners pour le magazine Challenges.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
On y apprend en effet que l’instauration d’une taxe sur les transactions financières pourrait rapporter rien moins que 24,4 milliards d’euros par an (c’est plus que les 21 milliards d’économies ponctionnées par le gouvernement en 2015…)

Cette taxe financière, au plus bas de sa fourchette, pourrait se « contenter » de générer 15 milliards d’euros. De quoi rendre le sourire à Manuel Valls et Emmanuel Macron… Le cabinet SIA a estimé que l’instauration d’une telle taxe aurait des conséquences certaines sur les transactions financières : baisse de 15% des échanges d’obligations et d’actions, 75% sur les dérivés. Mais quand bien même la baisse du volume des échanges : l’argent frais est bel et bien là, même en cas de transactions divisées par deux — la taxe continuerait de rapporter près de 10 milliards…

L’entrée en vigueur de la taxe sur les transactions, normalement prévue pour 2014 au sein de 11 pays européens, a été repoussée à 2016 sous le poids des lobbys. Celle-ci doit frapper de 0,1% les actions et obligations, et de 0,01% les produits dérivés. Elle doit rapporter entre 30 à 35 milliards d’euros, d’après les calculs de Bruxelles.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : taxe, transaction

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook