Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Téléphonie mobile : les Français de moins en moins engagés





Le 6 Février 2015, par

Les Français sont de moins en moins accros aux subventions des opérateurs. Certes, cela leur permet de payer leurs téléphones moins cher, mais le boulet de l'abonnement sur un an ou deux est finalement un piège.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Car au bout de la période d'engagement, le smartphone tant convoité a fini par coûter plus cher. C'est pourquoi les consommateurs français préfèrent se tourner vers des offres sans engagement : ces dernières n'ont pas de subvention, mais en contrepartie le forfait est moins cher et on peut utiliser n'importe quel mobile.

L'Arcep, le gendarme des télécoms, annonce que 51% des Français ont fait le choix des formules sans engagement en 2014. C'est 7 points de plus que l'année précédente, et c'est la première fois que ce type d'offre dépasse les forfaits avec engagement. La tendance de fond est donc forte et la part des formules sans engagement devrait sans aucun doute continuer d'augmenter.

L'Arcep explique dans la livraison trimestrielle de son étude sur la téléphonie mobile qu'il n'y a jamais eu autant de cartes SIM en service dans l'Hexagone : 79,9 millions, soit 4,1% de plus qu'en 2013. Si la croissance a ralenti au cours du dernier trimestre 2014, il s'y est tout de même activé 665 000 cartes SIM !

Le taux de pénétration, c'est à dire le ratio entre les cartes SIM en service rapporté à la population est de 121,5% (+4,3 points).


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : téléphonie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook