Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une campagne de testing contre la discrimination à l'embauche





Le 21 Mars 2016, par

Le gouvernement va organiser une grande opération de « testing » auprès de plusieurs dizaines d'entreprises afin de confronter à la discrimination à l'embauche.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Ce sont entre vingt et cinquante entreprises de plus de mille salariés qui seront testés entre fin mars et juin. Pour une même offre d'emploi, il leur sera envoyé deux CV dont un qui portera un patronyme d'origine arabe. Les entreprises en question ne seront pas « volontaires » comme il était prévu initialement — ce qui aurait été contre-productif, pour le moins — mais désignées sans qu'elles le sachent par le groupe de dialogue sur les discriminations, cheville ouvrière de cette initiative.

Ce groupe avait déposé un rapport dans lequel il préconisait une telle campagne de testing, mais en choisissant des entreprises volontaires. Cette mesure a ensuite été annoncée à l'automne dernier par Manuel Valls, qui souhaitait offrir un pendant à l'abandon du CV anonyme. 

C'est le cabinet ISM Corum qui sera chargé de l'envoi des CV. Les entreprises fautives ne seront pas rendues publiques, mais elles obtiendront les résultats du testing. Elles pourront ensuite prendre les mesures nécessaires.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook