Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une deuxième compagnie nationale pour l'Arabie saoudite





Le 13 Mars 2023, par François Lapierre

L'Arabie saoudite a l'intention de concurrencer Dubaï sur le plan des centres d'affaires. Et pour y parvenir, le royaume a joué une carte importante : la création d'une seconde compagnie aérienne nationale.


L'Arabie saoudite veut tripler le trafic voyageurs

Jeddah, au bord de la mer Rouge, est actuellement l'aéroport international le plus fréquenté d'Arabie saoudite. Il s'agit majoritairement d'accueillir des pèlerins à La Mecque. Mais le royaume a de nouvelles ambitions portées par l'incroyable santé de son secteur pétrolier. Le prince héritier Mohammed ben Salmane a impulsé un programme de réformes de grande ampleur pour diversifier l'économie du pays, dans lequel se trouve la création d'une seconde compagnie aérienne.

Le pavillon arabe compte actuellement Saudia, il va donc s'enrichir de Riyadh Air. Cette compagnie, propriété du fonds souverain d'Arabie saoudite, est basée dans la capitale et elle a pour projet de voler vers plus de 100 destinations à travers le monde à l'horizon 2030. C'est Tony Douglas qui est à sa tête. L'homme est un habitué des compagnies du golfe : il a en effet dirigé Etihad Airways, la compagnie d'Abou Dhabi.

Un aéroport flambant neuf

Pour établir cette nouvelle compagnie, Riyad a vu les choses en grand avec la construction d'un aéroport flambant neuf d'une superficie de 57 km carrés. À terme, il devra accueillir 120 millions de voyageurs d'ici 2030. Et à l'horizon 2050, cette capacité atteindra 185 millions de voyageurs… Le royaume cherche en fait à tripler le trafic aérien à 330 millions de passagers d'ici la fin de la décennie.

Ce faisant, l'Arabie saoudite cherche à concurrencer Dubaï (Émirats arabes unis) qui est le centre d'affaires principal de la région. Mais auparavant, il faudra garnir la flotte de Riyadh Air. Il semble que Boeing soit en bonne position pour remporter un énorme contrat de 35 milliards de dollars.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook