Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vers une pénurie de rosé cet été ?





Le 19 Mai 2018, par

Alerte sur le rosé ! Le vin, plébiscité par les Français en particulier pendant l'été, a connu une petite récolte cette année : 24 millions d'hectolitres ont été produits, ce qui risque d'être insuffisant pour épancher la soif des consommateurs.


Les Echos rappellent que la consommation mondiale de vin rosé a augmenté de 31% ces quinze dernières années, tandis que le nombre de pays importateurs a, sur la même période, augmenté de 16%. La France est le premier producteur de rosé avec 32% des volumes exportés, mais le pays représente aussi le premier consommateur : une bouteille de vin vendue sur trois est un rosé. Le consommateur français en consomme une vingtaine chaque année.

Un véritable succès commercial, mais cette année le rosé risque d'être difficile à trouver. Les volumes récoltés ont été faibles, que ce soit en France (6,4 millions d'hectolitres annuels) ou dans les trois autres pays producteurs, à savoir l'Espagne, les États-Unis et l'Italie. À eux quatre, ces pays fournissent les trois quarts de la production mondiale. Le Languedoc produit 320 millions de bouteilles, avec une production en progression de 35% sur les sept dernières années, mais des ventes qui augmentent encore plus : 50% en cinq ans.

La Provence est la seconde région la plus productrice avec moitié moins de bouteilles que dans le Languedoc (155 millions en 2017). On y mise d'abord sur la qualité, et puisque les volumes récoltés l'an dernier ont reculé de 12% (soit 20 millions de bouteilles en moins), les prix ont tendance à augmenter : jusqu'à 30% l'hectolitre en fonction de l'AOC. En dehors des frontières françaises, ce sont les États-Unis qui sont particulièrement friands du rosé de Provence, avec des ventes multipliées par 40 en dix ans.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : vin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook